Comment j’ai quintuplé mon équipe en pleine crise de main-d’œuvre.



Enrichir les compétences de votre équipe. Favoriser l’innovation collective au sein de votre entreprise. Ces trucs vous parlent?


Vous vous souvenez les années 90? Le ''bon vieux temps'' où l’on affichait un poste et on était submergé de C.V. On écrivait une description de poste, et on passait des entrevues pour trouver la meilleure personne pour le combler et c’était réglé. Mais on n’est plus en 1995. Aujourd’hui, la pénurie de main-d’œuvre frappe fort. Très FORT.


On affiche un poste, on reçoit des CV pas nécessairement pertinents. Ou pire… pas de CV du tout.


Si on a la chance de trouver des candidats intéressants, c’est nous qui devons nous vendre à eux. On doit définir des descriptions de poste sur mesure, en fonction de leurs talents, intérêts et compétences… en espérant les garder plus de 3 mois.


La vérité, c’est que les règles du jeu ont changé.


Si vous connaissez un peu ImageXpert, vous avez peut-être constaté que depuis 2 ans, l’équipe s’est agrandie à vitesse grand V. Oui! On est passé de 2 à 10 ressources. (oui on le sait sur la photo on est juste 8, mais on est vraiment 10!)


Quintupler mon équipe, en pleine pandémie et durant une crise de main-d’œuvre, je peux définitivement (et fièrement) cocher ça sur ma liste! Yé!


Vous aimeriez aussi enrichir vos équipes en dénichant de nouveaux talents? Je vous partage donc 5 trucs que j’ai utilisés pour créer une marque employeur connectée qui suit les tendances du marché.


1. Misez sur les forces

Si vous êtes comme moi, et une grande proportion des dirigeants de ce monde, le manque de temps fait partie de votre quotidien. Si vous manquez EN PLUS de personnel, on s’entend que ça amplifie le problème pas à peu près! L’une des solutions est la rétention des employés… réussir à les garder chez vous. Juste ça. Simple à dire, oui…mais pas si simple à faire vous me direz. Vous avez raison! Pendant des années, je me suis demandé comment faire pour retenir les talents dans mon entreprise.


Voici ce que j’ai compris et appris : si on veut se démarquer, on doit se détacher d’un style de gestion traditionnel. Mais c’est quoi un style de gestion traditionnel? C’est, par exemple, traiter tous les employés de la même façon, leur faire suivre les mêmes formations, le même parcours professionnel, leur imposer les mêmes horaires, etc.


Dans le fond, c’est de penser qu’en mélangeant des hamsters, des poules, des chats pis des chiens, ils vont tous finir par japper, manger des croquettes et branler de la queue pour démontrer leur appréciation… Pas très réaliste hein!?


OK, vous allez me dire que vous avez déjà vu une vidéo sur Facebook où un gars a réussi à faire japper son chat… mais c’est l’exception, parce qu’on s’entend que dans la grande majorité des cas, un chat c’t’un chat, pis ça ne l’intéresse pas tant d’être autre chose qu’un chat.


Si on revient aux humains, ce que je veux démontrer par mon exemple, c’est que d’apprendre à connaitre vos employés. Pour de vrai. Leurs intérêts, leurs compétences et leurs forces uniques, c’est un atout indéniable pour qu’ils aiment le travail. Pis aimer, beeeeen… ça rime souvent avec RESTER.


Je vous rassure, je ne viens pas d’inventer ça. Je l’ai testé et ça a marché!


Je me suis réellement intéressée à eux, je leur ai même fait passer un test pour découvrir leurs plus grandes forces et comprendre comment je pouvais les aider à développer ce qu’ils font de mieux. Ce qu’ils aiment le plus. Ç’a été vraiment puissant. Des employés heureux. Des employés reconnaissants. Des employés qui sont de réels ambassadeurs pour le recrutement de futurs candidats!


Le bonus dans tout ça, c’est que ça peut même vous faire gagner en productivité parce que si vous prenez le temps de connaître vos employés, ils seront plus motivés, mieux formés et ils feront ce dans quoi ils sont les meilleurs.


2. Créer une expérience-employé

Vous avez sûrement déjà entendu parler de l’expérience client.


Mais connaissez-vous l’expérience-employé?


Quand j’ai commencé à repenser mon entreprise de rêve, je me voyais offrir un milieu de vie zen, bienveillant et créatif à ma gang… Bref, une place où il fait bon vivre, avec du gazon au sol, des plantes, une chaise de massage, des bons cafés lattés, un super bar à thé, une place où on fait du yoga et de la méditation ensemble… Bref mon milieu de travail idéal. C’est bien beau rêver, mais dans la vraie vie, il se passe quoi? Ce qui est cool, c’est que ce rêve est devenu une réalité il y un an. Je vous entends penser en ce moment. Que vous n’avez pas le budget, que ça demande du temps et de l’énergie de mettre tout ça en place. La vérité, c’est qu’il y a des choses peu coûteuses et très efficaces qui peuvent vous aider à créer un milieu stimulant dès aujourd’hui.


Je vous partage ici quelques astuces, mais libre à vous de voir comment vous pouvez offrir de la flexibilité, de la reconnaissance et la bienveillance au quotidien, en tenant compte de votre réalité et en y ajoutant votre couleur!


3. La flexibilité Bon, la flexibilité, c’est assez large. Et non, ce n’est pas juste question d’heures d’arrivée et de départ. La flexibilité, ça peut aussi d’offrir la possibilité du télétravail, de rémunérer « à la carte », d’être plus flexible quant au code vestimentaire, de varier les tâches pour un poste…


Il y a mille-et-une façons d’être plus flexible.


Ici, on est un milieu créatif… et la créativité, ça ne se commande pas tout le temps. Des fois ça arrive au moment ou on ne s’y attend pas… sous la douche, pendant une marche, en cuisinant! Je permets donc à ma gang de travailler de soir, le week-end ou même la nuit si LA bonne idée se présente à ce moment-là. Et c’est libre à eux de prendre un break un mardi après-midi pour compenser pour les heures travaillées.


4. La reconnaissance Ici, chaque lundi on fait une rencontre d’équipe et on y inclue un tour de reconnaissance. C’est simple. C’est magique. Ça consiste à ce que chacun, à tour de rôle, remercie ou félicite un autre membre de l’équipe pour une réalisation, un accomplissement ou de l’entraide entre collègues.


Pour vrai, la plus belle affaire que j’ai intégrée aux rencontres d’équipe, c’est celle-là. Je vois l’équipe se souder à coup de sincérité, de bienveillance et de reconnaissance. Une équipe soudée, ça fidélise les employés.


5. La bienveillance

On vit tous du stress dans nos entreprises… et nos employés aussi! Parfois, ils le cachent bien et parfois non. Pour ma part, j’avais besoin de prendre la température de mon équipe de façon organisée et quotidienne.


J’ai donc instauré, aussi dans nos rencontres du lundi, un petit rituel pour bien débuter la semaine. Premièrement, on prend une dizaine de minutes pour méditer en groupe… oui oui, vous avez bien lu, on fait de la méditation tous les lundis matin! Ce qui est génial avec la petite séance de méditation de 10 minutes, c’est que ça permet de prendre un moment pour observer comment on se sent. Réellement. La méditation aide à créer un espace d’ouverture et de bienveillance envers ce qu’on vit. Ensuite, on prend un moment pour mentionner un mot, un seul, pour exprimer notre état du moment. C’est authentique. C’est connecté. C’est humain.


De pouvoir partager, surtout quand ça ne va pas, ça fait du bien. On se sent déjà mieux d’avoir nommé notre état d’esprit. Ce qui est génial aussi avec cette pratique, c’est qu’on permet aux humains d’être des humains… En 2022, c’est primordial pour une entreprise de savoir composer avec les aléas de la vie de ses employés. Si on veut les garder longtemps, on doit en prendre soin. Les écouter. Les comprendre. Les accommoder.


Ces trucs ont réellement fonctionné pour mon entreprise. Évidemment, je me doute bien que vous ne commencerez pas tous à méditer en groupe le lundi matin … pis c’est pas ça l’idée non plus. Mais vous pouvez aussi réinventer les règles du jeu à votre façon… À vous de jouer!


Vous avez senti un malaise en lisant certaines sections de cet article? Je vous comprends tellement! Si j’avais lu cet article, il y a à peine quoi…4 ans? Oh que je me serais sentie déboussolée. Ça m’aurait demandé de sortir de ma zone de confort même si, au plus profond de moi, je savais que c’était la chose à faire.


Avec le recul, je me rends compte qu’il m’a fallu une bonne dose de courage et de la créativité pour aller (parfois à contre-courant) et mettre tout ça en place, mais rien ne parle plus fort que les résultats dans mon équipe qui sont la preuve vivante que ça fonctionne.


Ce qui me rend le plus fière, c’est qu’aujourd’hui, avec de la patience, des essais, de l’observation et une volonté de changer les choses pour le mieux… c’est moi qui signe cet article et vous partage un succès qui est à votre portée …si vous osez essayer. 😊